À quoi sert le doudou de votre enfant ?

0 commentaires

Le doudou est aujourd'hui considéré par beaucoup de spécialistes de l'enfance comme un objet transitionnel. Mais quel est son rôle réel et sa signification pour l'enfant ? Comment les adultes doivent-ils se positionner par rapport à cet objet et leur enfant ?

Donald Winnicott, un pédiatre-psychiatre-psychanalyste britannique, a parlé de l'objet transitionnel dans les années 1950. Son analyse fait du doudou un objet transitionnel qui aide les enfants à se connecter au monde extérieur. Il pensait que tous les enfants avaient besoin d'un objet transitionnel pour se sentir rassuré en absence de ses parents.

Le concept d'utiliser des objets transitionnels pour aider les bébés à se sentir en sécurité lorsque leurs parents ne sont pas là est devenu populaire au fil des dernières décennies. Aujourd'hui, c'est la définition la plus courante d'un objet transitionnel. Des thèses de psychologie affirment que les enfants qui utilisent des objets transitionnels commencent à penser et à imaginer davantage que les enfants qui n'en ont pas.

Qu’est-ce qu’un objet transitionnel ?

L'objet transitionnel est utilisé par les enfants pour les aider à faire face aux changements dans leur vie. Il peut s'agir de changements dans leur maison, par exemple lorsqu'ils déménagent, ou de changements dans leur famille, par exemple lorsqu'un parent quitte le foyer en cas de séparation ou malheureusement en cas de décès d'un des deux parents. Un objet transitionnel peut être alors un repère que l'enfant trouve réconfortant. Il peut s'agir d'une peluche, d'une couverture ou d'autre un jouet familier pour l'enfant.

Selon certains experts, l'objet transitionnel apparaît généralement vers l'âge de 8 mois, mais il peut apparaître plus tôt que cela. Un enfant peut ainsi commencer à utiliser un doudou comme objet transitionnel dès son entrée à la crèche vers l'âge de 3 mois.

Tous les objets transitionnels ne sont pas des doudous.

Certaines personnes pensent que le doudou joue un rôle important en aidant les enfants à passer d'une étape de la vie à une autre. Mais ce constat reste à atténuer car si l'on donne un doudou à un enfant dès qu'il commence à pleurer, sans chercher à comprendre l'origine profondes de ses pleurs, il aura alors des difficultés à distinguer ses différents états émotionnels (peur, faim, douleur, fatigue, etc.) qui peuvent le faire pleurer.

Le doudou ne peut pas remplacer le réconfort d'un adulte. Si l'objet transitionnel permet à l'enfant de faire face une absence, un "doudou" proposé comme solution à toute situation difficile perd alors son utilité et devient un objet "fétiche". L'objet fétiche ne crée pas d'espace créatif dans l'esprit de l'enfant. L'enfant en devient alors dépendant et peut avoir du mal à s'en libérer.
Parfois, et c'est regrettable, dans la vie d'un enfant, le doudous lui est proposé de façon trop systématique et sans comprendre l'origine de son mal être. 

Un objet transitionnel peut aider l'enfant lorsque sa mère n'est pas là.

Les objets transitionnels sont des choses que les enfants utilisent pour les aider à faire la transition entre le moment où ils sont avec leurs parents et le moment où ils ne le sont pas. Ces objets peuvent être n'importe quoi, comme une peluche, un jouet, un plaid, un chiffon ou une petite couverture.

Une peluche peut ainsi aider un bébé à se sentir en sécurité. Le doudou devient alors comme une extension de la mère et de bébé lui-même. L'odeur du doudou est importante puisqu'elle le rassure en lui remémorant de bons moments passés dans sa maison.

L'avis des professionnels sur l'objet transitionnel

Certains professionnels se demandent si nous devons laisser des doudous en libre accès dans les crèches. Les doudous apportent du confort et peuvent aider à la sérénité et au bien être d'un enfant. Mais les enfants doivent pouvoir les trouver facilement quand ils en ont besoin. Certaines crèches posent ainsi les doudous sur le sol, tandis que d'autres les placent dans des boîtes accessibles ou les mettent à disposition sur demande. 

Le doudou doit être mis librement à la disposition de l'enfant. Le jouet aide l'enfant à devenir plus indépendant et à faire la transition entre la maison et la crèche. Il permet également à l'enfant de passer plus facilement du connu à l'inconnu.

Jusqu'à quel âge utiliser un doudou ?

Si le doudou est utilisé comme un objet transitionnel et non comme un objet fétiche, l'enfant n'aura pas de difficultés particulières à s'en défaire. En règle générale, les enfants commencent à oublier leur doudou vers 2 ans. Ils le laissent dans le salon ou dans le bac à jouets, dans la voiture pendant les déplacements et sorties. Vers 3 ans, le doudou accompagne de moins en moins la vie quotidienne de l'enfant. Plus sûr de lui, il se tourne de plus en plus vers l'extérieur et joue petit à petit avec ses premiers copains à la crèche, chez sa nounou comme au parc.

Si votre enfant a du mal à se séparer de son doudou, nous vous encourageons à le lui laisser seulement pendant sa sieste. Cela l'aidera à devenir plus autonome d'un point de vue émotionnel. Et il faut alors vous interroger sur la relation parentale que vous construisez avec votre enfant et sur les attentes de votre enfant vis à vis de son doudou.

Laissez un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant la publication
🍪 Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site.
Votre souscription est enregistrée !
Cet email est invalide